BUT

Les serrages et les desserrages à chaud des boulonneries sont, actuellement, réalisés par des cannes chauffantes rayonnantes. La réduction des temps pour effectuer cette opération est une priorité des intervenants. Nous avons développé un système de chauffe par induction qui améliore, les temps d’intervention, la sécurité des opérateurs et du matériel à serrer.

PRINCIPE

L’induction chauffe l’acier au coeur de la matière contrairement à une source de chaleur rayonnante.
Cette caractéristique de l’induction réduit de façon conséquente :

  • Les temps de chauffe
  • La température pour obtenir l’allongement à réaliser,
  • Les temps de refroidissement,
  • Les ruptures des éléments chauffants,
  • Les risques liés à la sécurité du personnel et des pièces chauffées.
generateur-de-chauffe2

AVANTAGES

Les essais de chauffe (entre l’induction et le rayonnement) réalisés sur un goujon M64 (longueur de fut de 350mm et un allongement 0.18%) ont montré :

  • Un gain de 2/3 du temps de chauffe au serrage et au desserrage. Sur site, ce gain de temps évolue dans une fourchette de 2/3 à 1/2,
  • Un gain de 50% du temps de refroidissement. La différence de température du goujon chauffé à l’induction et à la canne rayonnante est de l’ordre de 90°
  • Un gain sur le temps de passage d’un goujon à l’autre. (sortie immédiate de l’élément chauffant, après avoir obtenu l’allongement) Quelques secondes suffisent pour passer d’un goujon à l’autre, pas de blocage de l’inducteur dans le goujon,
  • Un gain sur l’élément chauffant. Les inducteurs sont réparables facilement,
  • Une simplicité d’utilisation (1 seul opérateur par machine),
  • Une amélioration très sensible de la sécurité. L’élément chauffant et l’écrou sont froids (serrage à la main sans gant),
  • Une sécurité maximum du matériel serré. Dépassement du point Curie impossible,
  • Une autonomie de l’ensemble de chauffe. Une seule prise de courant est à connecter. (système de refroidissement autonome et intégré à l’ensemble).